Gabriel Rufyiri dénonce de graves irrégularités dans le recrutement à l’INSS

Gabriel Rufyiri dénonce de graves irrégularités dans le recrutement à l’INSS

Le Président de l’Observatoire de Lutte Contre les Malversations Économiques(OLUCOME) Gabriel RUFYIRI appelle le 2eme vice-président de la République d’annuler deux décisions prises par l’ancien Directeur General de l’ANSS, Telesphore Irambona, parce qu’illégales et irrégulières. Ce dernier aurait recruté 15 employés alors qu’il n’était plus dans ses fonctions.

Dans une conférence de presse animée dans la matinée de ce mardi 9 Décembre 2014, le président de l’OLUCOME, Gabriel Rufyiri a dénoncé de graves irrégularités constatées au niveau des recrutements à l’ANSS. L’ancien Directeur général sortant de l’INSS, General Telesphore IRAMBONA, actuel chef de cabinet civil adjoint du Président de la République, aurait recruté des employés alors qu’il n’était plus dans ses fonctions, comme on peut le constater dans les lettres de recrutements.
Ces décisions de l’ancien directeur général de l’INSS suscitent beaucoup d’interrogations, souligne Gabriel RUFYIRI. La décision du 27/11/2014 porte le N 5152 alors que celle du 28/11/2014 porte le N 5120 sachant qu’administrativement la numérotation des documents s’effectue en nombres croissant, ajoute le numéro un de l’OLUCOME.

Selon lui, il est très surprenant de croire que entre ces deux décisions figurent 30 autres qui seraient prises par le même ancien Directeur General en une journée (entre le 27 et le 28 novembre 2014) en comparaison avec les numérotations de ces deux décisions.

Gabriel RUFYIRI donne également d’autres exemples des anomalies qui minent les entreprises publiques, où l’actuelle Ministre des travaux publique, avant de quitter la tête de la SOBUGEA a engagé plus de 50 personnes sans aucun plan d’engagement du personnel. De même que l’ancien Directeur General de la Poste, Gilbert Baranyizigiye, alors qu’il venait d’être remplacé à la tête cette institution, aurait antidaté une décision pour engager une cinquantaine d’employés

L’OLUCOME demande aux autorités de ce pays de mettre un terme au favoritisme et au clientélisme dans le recrutement des employés dans les entreprises publiques


Nombre de visites: 558 - Article redigé le 9/12/2014 à 18:16