L’ombudsman burundais appelé à sortir de son silence

L’ombudsman burundais appelé à sortir de son silence

Plus de 1000 Organisations de la Société civile appellent l’ombudsman burundais de sortir de son silence et de conseiller le Président Pierre Nkurunziza de laisser de briguer un troisième mandat avant que la situation ne dégénère au pays.

Dans une conférence de presse tenue ce jeudi, Gabriel Rufyiri, Président de l’OLUCOME qui s’est exprimé au nom de ces Organisations, a déploré de voir que les burundais sont privés de leur droit que ce soit le droit d’être informer, le droit d’expression, leur liberté et bien d’autres.

Selon ces mêmes organisations, le présentation officielle de Pierre Nkurunziza par son parti CNDD-FDD aux élections de 2015 en date du 25 Avril 2015, a conduit la population à manifester contre la violation de la Constitution et l’Accord d’Arusha. L’origine de cette crise politico-sécuritaire qui règne dans le pays provient de cette avidité du pouvoir qui ressort d’une poignée d’individus qui craindraient d’être poursuivis pour les crimes de sang et socio-économiques qu’elle a commis.

Ces Organisations déplorent egalement le mauvais comportement des policiers qui ont tiré des balles réelles sur les manifestations alors que ces derniers étaient non armés. Il en a surgi une crise de confiance entre la police et les citoyens.

Gabriel Rufyiri qui a parlé au nom des ces Organisations, a dressé le bilan de 5 personnes qui ont été tuées par les jeunes Imbonerakure en complicité avec la police et d’autres blessés dont le nombre reste inconnu. Ces Organisations et les défenseurs des droits de l’enfant lancent des lors un cri d’alarme face a la violation des libertés d’informer, d’opinion et de manifester. Elles rappellent aux manifestants qu’ils doivent exercer leurs droits de manière pacifique et non violente et aux professionnels des médias à ne pas céder aux menaces et intimidations par certains services de l’Etat et de rester solidaires dans cette noble action.

Vous saurez que ces organisations de la Société civile qui se comptent à plus de 1000 sont regroupées dans 10 collectifs à savoir : COSYBU, APRODH, OLUCOME,SPPDF,CPAJ,CSB.COSOME,Ligue ITEKA,ACAT, OTRAG,FORSC, FENADEB et bien d’autres.


Nombre de visites: 210 - Article redigé le 4/05/2015 à 07:50