Le nouveau facilitateur doit poser des actes concrets

 Le nouveau facilitateur doit poser des actes concrets

Le 17eme sommet ordinaire des Chefs d’Etat de l’EAC a confié le secrétariat exécutif de l’institution à un Burundais, Libérât Mfumukeko. Par ailleurs, Benjamin Mkapa est le nouveau facilitateur dans la crise burundaise.

Le nouveau facilitateur est un ancien président de la Tanzanie. Il a 77 ans et devra favoriser la reprise du dialogue inter-burundais.Benjamin Mkapa viendra en appui au médiateur désigné par l’EAC, le président ougandais Yoweri Museveni.
Le nouveau secrétaire exécutif de l’EAC, Mfumukeko, qui prendra ses fonctions le mois prochain a dirigé auparavant, l’entreprise burundaise de l’eau et de l’énergie. Il a remplacé le rwandais, Richard Sezibera.

Les chefs d’Etats et de gouvernement de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est ont également acté l’admission du Soudan du sud au sein de l’institution. Pour une zone de 162 millions d’habitants, l’EAC compte six membres : le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi et désormais, donc, le Soudan du Sud.

Source : http://www.dw.com/fr/la-pr%C3%A9sidence-de-leac-%C3%A9chappe-au-burundi/a-19088295


Nombre de visites: 243 - Article redigé le 2/03/2016 à 23:31