OLUCOME : L’emprisonnement de Bob Rugurika dénote une vengeance du pouvoir

OLUCOME : L’emprisonnement de Bob Rugurika dénote une vengeance du pouvoir

L’emprisonnement du Directeur de la RPA, Bob Rugurika ne cache rien d’autre que la vengeance du pouvoir de Bujumbura contre la RPA, car elle ne cesse de dénoncer tout ce qui ne va dans ce pays. Cet emprisonnement est egalement une autre façon du Gouvernement de détourner l’attention des citoyens burundais sur les vraies questions du moment, indique le Président de l’OLUCOME, Gabriel Rufyiri.

Dans un communiqué de l’OLUCOME de ce mercredi 28 Janvier 2015, il déplore l’emprisonnement de Bob Rugurika, car selon eux, il a été emprisonné injustement, il ne faisait que son travail. La justice burundaise ne devrait pas s’acharner contre Bob Rugurika mais devrait plutôt s’attaquer aux vrais assassins.

Le Président de l’OLUCOME, Gabriel RUFYIRI trouve dans cet emprisonnement du numéro un de la RPA, une sorte de vengeance du pouvoir contre le journaliste et la RPA qui ne cessent de dénoncer ce qui ne va pas dans le pays, les assassinats, détournements des fonds, un pouvoir totalitaire. Selon lui, cet emprisonnement vise egalement à détourner l’attention des citoyens burundais sur les vraies questions du moment notamment le troisième mandat du Président de la République, Pierre Nkurunziza, le chômage et biens d’autres.

Les autorités publiques devraient chercher à connaitre comment s’exerce le métier journalistique

Dans ce communiqué, l’OLUCOME appelle les autorités publiques de chercher à connaitre comment s’exerce le métier du journalisme au lieu d’emprisonner injustement un journaliste qui a fait son travail. Concernant la condition du Procureur général de la République que si Bob Rugurika accepte de dévoiler sa source d’information serait libéré provisoirement, l’OLUCOME trouve que c’est trop naïf car cette mesure peut entrainer directement le tarissement immédiat des sources d’information et surtout entrainer des conséquences sur le métier de journalisme

Gabriel Rufyiri donne l’exemple de la FRANCE, ou on diffuse les reportages faits par FRANCE24 interrogeant les terroristes du groupe Boko Haram au Nigeria ou d’autres médias internationaux comme Al Jazila qui ne cessait de diffuser les messages envoyés par Ousama Ben Laden pourtant considéré comme un grand terroriste et recherché.

L’OLUCOME appelle le Ministère public à mettre de la lumière sur les différentes attaques perpétrées au pays mais que les vrais commanditaires restent inconnus. Il cite l’assassinat du Président Melchior Ndadaye, Louis ZUNIGA qui était représentant de l’UNICEF au Burundi, Michael COURTNEY, les trois sœurs italiennes de Kiremba et biens d’autres.

L’OLUCOME a egalement plaidé pour la libération de Bob RUGURIKA, emprisonner injustement. IL appelle la justice à faire ses propres enquêtes pour que les vrais assassins des trois sœurs italiennes soient connus ainsi que les mobiles de cette assassinat. L’OLUCOME appelle tout burundais de porter chaque mardi des vêtements de couleur verts au soutien de BOB RUGURIKA actuellement emprisonne à la Prison de Muramvya.


Nombre de visites: 288 - Article redigé le 28/01/2015 à 16:13