Un diplomate burundais en chine serait propriétaire de Sino Africa Trading and Investment

Un diplomate burundais en chine serait propriétaire de Sino Africa Trading and Investment

Après avoir continué les investigations, L’observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques, OLUCOME en sigle vient découvrir qu’il y aurait des diplomates burundais parmi les actionnaires de Sino African Trading and investment, lâche Gabriel Rufyiri.

La societé Sino African Trading and Investment aurait été enregistrée le 6 septembre 2014, à Hong Kong. D’abord , il ya deux societés unipersonnelles, l’une d’un diplomates burundais de 10.000 de Yuan de capital social, et l’autre de 10000 de Yuan de capital aussi d’une chinoise mariée a ce burundais. Ces deux sociétés ont crée la société Sino African Trading and investment, ayant un capital de 100.000.000 de Yuan, poursuit Gabriel Rufyiri dans une interview accordée au journal IGIHE, le matin de ce mardi.

Pour l’OLUCOME, il pourrait y avoir des influences par rapport au montant de 100.000.000 de Yuan adopté par l’assemblée nationale sans toutefois déterminer les projets à financer, s’inquiète le président de l’OLUCOME.

L’OLUCOME demande à la chine et au gouvernement du Burundi de les éclairer à propos de l’identité des deux personnalités qu’ils ont citées. Et de continuer qu’ils demanderont toujours des informations auprès de l’ambassade de chine au Burundi.

Rappelons que la semaine passée, le président de l’OLUCOME et du syndicat SYGECO avaient été reçu en audience à l’ambassade de Chine au Burundi, et l’une des informations qu’ils avaient reçues, est que la dite société n’était pas connue au niveau de cette ambassade.


Nombre de visites: 510 - Article redigé le 3/03/2015 à 15:59