477 organisations demandent la suppression de la nouvelle taxe sur les appels

477 organisations demandent la suppression de la nouvelle taxe sur les appels

Les Organisations de la Société civile engagées dans la campagne contre la vie chère demandent au Président de la République, Pierre Nkurunziza de supprimer la nouvelle taxe de 42 francs burundais sur les appels téléphoniques car elle vient enfoncer la vie de la population burundaise qui vit dans la pauvreté. Au cas contraire, ces organisations menacent d’entreprendre les actions que lui autorisent la loi.

Dans une conférence de presse animée dans la matinée de ce jeudi 15 Janvier 2015, 477 organisations engagées dans la campagne contre la vie chère ont fait savoir qu’en date du 12 Janvier elles ont adressé une correspondance au Président de la République, Pierre Nkurunziza pour lui demander de supprimer la nouvelle taxe de 42 francs bu sur les appels téléphoniques car elle vient enfoncer les citoyens burundais dans une misère sans noms.

Selon ces mêmes organisations, le téléphone ne devrait pas être considérer comme un appareil de luxe mais plutôt un outil de travail. Ces Organisations dénoncent egalement la gestion de ces nouvelles taxes. Selon le Président de l’OLUCOME, Gabriel Rufyiri, la gestion de ces fonds est une gestion opaque, car cet argent n’entre pas dans le compte de l’État mais dans les poches de certains dirigeants du pays.

En attendant un délais de huit jours que ces organisations ont donné au Président de la République, Pierre Nkurunziza pour qu’il supprime ces taxes, ces organisations engagées dans la campagne contre la vie chère appelle la population burundaise de se priver d’utiliser le téléphone si ce n’est qu’en cas d’urgence et de recourir aux messages pour communiquer.

Vous saurez que cette conférence de presse était animée par le Président de l’OLUCOME, Gabriel Rufyiri, Le vice-président du COSYBU, le vice-président de la confédération des syndicats du Burundi (CSB) ainsi que le secrétaire de l’ABUCO.


Nombre de visites: 132 - Article redigé le 16/01/2015 à 08:23