Gabriel Rufyiri dénonce un marché qui serait attribué illégalement par l’OTB

Gabriel Rufyiri dénonce un marché qui serait attribué illégalement par l’OTB

Le Président de l’Observatoire de Lutte Contre les Malversations Economiques(OLUCOME), Gabriel Rufyiri a adressé une correspondance au deuxième vice-président de la République, Gervais Rufyikiri pour lui demander d’annuler le marché d’un montant de 4.200.000 francs burundais qui serait en cours d’attribution à l’Office du Thé du Burundi (OTB)

La cellule de gestion des marchés publics de l’Office du Thé du Burundi (OTB) a produit en date du 26 Mai 2014 un procès-verbal d’ouverture du marché en rapport avec la fourniture de 1970 tonnes d’engrais chimiques et cela à une valeur de 4.2 milliards de francs burundais. Dans cette correspondance adressée à Gervais Rufyikiri, deuxième vice-président de la République, l’OLUCOME a dénoncé un marché attribué en violation de toutes les règles et procédures de passation des marchés en vigueur.

Comme l’a indiqué le Président de l’OLUCOME, Gabriel Rufyiri, un tel marché d’un montant de plus de 4 milliards ne peut pas être passé au gré à gré. Vu le montant engager, le marché ne peut pas être attribué à un seul soumissionnaire. Soulignons que ce Procès-verbal de l’OTB indique qu’Adrien NTIGACIKA est le seul soumissionnaire.

Gabriel Rufyiri a fait savoir qu’une fourniture de 1970 tonnes ne devrait pas être attribué a un seul soumissionnaire mais devrait être divisé en 4 lots de près de 500 tonnes chacun pour accueillir plus de compétiteurs. Selon les informations recueillies par l’OLUCOME, celui a gagné ce marché, Adrien NTIGACIKA aurait promis de verser une somme de 4.000.000 de francs burundais comme cotisation au parti CNDD-FDD mais le Président de ce parti, Pascal Nyabenda a tout nié.

Dans cette correspondance, l’OLUCOME appelle le Deuxième Vice-Président à mettre un terme à ce marché attribué illégalement.


Nombre de visites: 1290 - Article redigé le 1er/08/2014 à 11:37